• L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 1413
Viewed: 1345
Viewed: 1048

DRAMES DE L’EMIGRATION ILLEGALE; Indignons-nous et agissons ! 

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Près de 800 morts probables dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 avril ! Plus de 1 600 morts depuis le début de l’année 2015 (données UNHCR) ! Plusieurs milliers d’autres de nos frères, sœurs, enfants, maris, disparus dans l’anonymat d’embarcations de fortune, empruntées à deux, trois ou par dizaine de personnes non recensées ! Combien d’autres dans le désert, morts de faim, de soif, quelques fois assassinés après avoir été volés ou simplement abandonnés par des passeurs sans foi ni loi? Combien de vies détruites, combien de femmes et souvent de jeunes filles violées, d’enfants perdus à jamais après avoir vécu l’enfer? Combien d’espoirs brisés, de potentiels perdus, d’intelligences gâchées, de bras valides et d’énergies qui manqueront à l’Afrique et à chacun de nos pays ? 

 

Depuis plus d’une décennie, on assiste à une véritable hécatombe, malheureusement dans le silence. Le continent, à travers plusieurs de ses pays dont le Mali, perd ainsi ses enfants par milliers en quête d’un mieux être au risque d’y perdre la vie, sans que cela fasse autant la une de la presse que d’autres faits sans doute moins graves mais plus médiatiques. Nous sommes de temps en temps interpellés quand le drame quotidien revêt un caractère tragique comme cela fut malheureusement le cas le weekend dernier. Nous commençons ainsi à mieux apprécier le courage et le sens de la responsabilité du Pape François quand il interpellait les européens ou encore le sens de la solidarité du Secrétaire Général de l’ONU, Ban KI MOON, quand il lance un appel aux pays riches pour les conjurer de partager les efforts de secours aux migrants. Nous accueillons avec espoir la réaction de l’Union Européenne qui a décidé d’organiser un sommet de ses dirigeants le jeudi 23 avril avec en perspective, des mesures vigoureuses de court, moyen et long termes pour mieux prendre en charge cette problématique.

Mais et nous ? 

Nous l’Afrique ? Nous l’Afrique de l’Ouest ? Nous les pays du pourtour sahélien ? Nous le Mali ? Ne devrons-nous pas faire quelque chose ? Ne pouvons- nous pas faire quelque chose ? 

Lire la suite : DRAMES DE L’EMIGRATION ILLEGALE; Indignons-nous et agissons ! 

COMMUNIQUE DU PARTI YELEMA Relatif au crash d’hélicoptère survenu à Gao

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le parti YELEMA, "le Changement", a appris avec tristesse le 17  mars 2015 l'accident d'hélicoptère ayant causé le décès de deux Casques bleus dans la région de Gao. 

Le parti YELEMA,"le Changement", présente ses sincères condoléances aux familles des victimes, à leur contingent, ainsi qu'à la MINUSMA.

Le parti YELEMA, "le Changement", demeure convaincu que les enquêtes sur le crash  permettront de faire la lumière sur les causes ayant conduit à ce drame regrettable, et des mesures appropriées seront prises afin d'éviter que cela ne se reproduise.

 

Bamako, le 18 mars 2015

Le Président

Moussa MARA

Commandeur de l’Ordre National

 

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information