• L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 268
Viewed: 257
Viewed: 234

MESSAGE DE MOUSSA MARA SUITE A L'INCENDIE DU MARCHE DE MONT BOUET

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

J’ai appris avec une grande tristesse l’incendie survenu au marché de Mont BOUET qui a fait beaucoup de dégâts notamment au dépend de la communauté malienne basée à Libreville au Gabon. Je fais des bénédictions pour que des sinistres de ce type ne surviennent plus et pour que tous ceux qui ont subi des pertes retrouvent rapidement leur fonds de commerce

Mes amitiés à la communauté malienne de Libreville ainsi qu’à toutes les autres communautés vivant au pays frère du Gabon

 

Moussa MARA

 

 

LUTTER DURABLEMENT CONTRE LE TERRORISME

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 MODE D’EMPLOI

Le terrorisme fait désormais parti de notre environnement, la violence charriée par le grand banditisme également. Nous devons intégrer cette réalité qui restera malheureusement constante encore quelques temps. Elle se complexifie avec l’apparition d’autres phénomènes comme les conflits intercommunautaires et la violence fondée sur des croyances ainsi que la radicalisation religieuse d’une partie de la jeunesse. Dans un environnement où beaucoup d’armes circulent et où de nombreux citoyens sont armés, les actes de terreur aveugle ou ciblés doivent être intégrés par les maliens comme durablement installés dans notre pays.

Reconnaître la réalité de la violence terroriste, quel que soit ses manifestations, est le premier pas à faire pour engager une lutte multiforme, durable et impliquant chaque composante du pays. Ensuite, nous nous donnerons quelques objectifs stratégiques en matière de lutte dont l’un des plus importants sera de prendre conscience de la situation et de nous organiser pour réduire la menace terroriste et la combattre de manière permanente afin de contenir les actes de violence à un niveau minimal.

Cet objectif majeur est à scinder en quelques objectifs spécifiques qui devront induire des actions permanentes associant toutes les composantes de la société malienne.

Analyse des sources de violence

Nous devons savoir discerner les sources et les motifs de violence, les analyser finement pour en situer les causes et savoir les traiter. Ces sources et motifs sont de divers ordres.

Nous déplorons la violence terroriste orientée principalement contre les troupes étrangères et la communauté internationale. Elle participe d’une dynamique internationale.

Il y a aussi la violence terroriste aveugle, essentiellement motivée contre le processus de paix pour attiser l’insécurité et les conflits communautaires et éloigner le Mali de la paix et de la réconciliation. Il faut particulièrement noter les règlements de compte communautaires ou individuels, alimentés par des conflits récents ou anciens, des contentieux d’ordre socioéconomique, l’ambition de domination locale, etc.

Nous devons aussi distinguer ce qui relève du banditisme et de la prédation qui a caractérisé certaines parties de notre pays. Ce phénomène est exacerbé par les conflits violents récents et est animé d’une part, par la faiblesse de l’État et d’autre part, par la prolifération des armes sur notre territoire. Les acteurs s’adonnant à cette activité destructrice créent quelques fois la diversion en se réclamant de mouvements terroristes ou en arborant leurs bannières. Il convient de ne pas se tromper dans l’appréhension de leurs forfaits et donc dans le traitement qu’il convient de leur réserver. Parmi les motifs et les sources de violence, il y a également les réactions face à l’injustice des autorités notamment les abus des forces étatiques. Certaines actions violentes observées dans le Centre du pays et quelques fois au Nord, sont ainsi davantage des représailles contre les forces de sécurité ou de l’administration que des actes terroristes.

Lire la suite : LUTTER DURABLEMENT CONTRE LE TERRORISME

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information