• L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 1304
Viewed: 1234
Viewed: 971

Situation de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali à la date du jeudi 1er janvier2015

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

A la date du jeudi 1er janvier 2015, la situation de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali se présente comme suit :

 

Depuis le 16 décembre 2014, il n’existe plus aucun cas de maladie à virus Ebola au Mali. En effet, sur sept (7) cas confirmés, cinq (5) ont entrainé des décès, et deux ont été guéris.

 

Cela dit, la maladie à virus Ebola reste une menace pour le Mali, tant qu’elle n’aura pas été vaincue dans les pays de la sous- région où elle a été déclarée.

 

C’est pourquoi, le Gouvernement appelle l’ensemble des populations, sur tout le territoire, à maintenir la vigilance en observant les règles de prévention.

 

Les festivités de fin d’année ne doivent aucunement faire oublier les mesures d’hygiène et de précautions nécessaires à la prévention de la maladie. Il est toujours conseillé de se laver les mains au savon avec de l’eau propre, et d’éviter les accolades et de se serrer les mains autant que faire se peut.

 

Le Gouvernement invite la population à continuer d’utiliser les numéros verts pour déclarer tout cas suspect, ou demander des informations : 80 00 89 89 / 80 00 88 88 / 80 00 77 77.

 

Bamako, le 1er janvier 2015

Le Coordinateur du Centre Opérationnel d’Urgence

Pr Samba Sow

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 31 DECEMBRE 2014

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire, le mercredi 31 décembre 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA. 

 

Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a :

 

- adopté des projets de textes ;

- entendu une communication ;

- et procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES 

 

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE :

 

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté : 

Un projet de loi autorisant la ratification du Traité de Coopération en matière de défense, signé à Bamako, le 16 juillet 2014, entre le Gouvernement de la République du Mali et le Gouvernement de la République française.

Dans le respect de leurs engagements internationaux, le gouvernement du Mali et le gouvernement de la république Française s’engagent dans une coopération en matière de défense, afin de concourir à une paix et une sécurité durables sur le territoire des parties, notamment par la sécurisation des espaces frontaliers et la lutte contre le terrorisme, ainsi que dans leur environnement régional respectif.

Le traité de coopération en matière de défense donne la possibilité aux parties, de commun accord, d’associer à certaines activités de mise en œuvre de la coopération de défense :

- les contingents nationaux d’autres Etats africains dans la perspective de la constitution de la force africaine en attente, après concertation des organisations régionales concernées ;

- l’Union européenne et ses Etats membres suivant des modalités de participation à préciser dans des accords particuliers.

Lire la suite : COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 31 DECEMBRE 2014

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information