• L’éducation, gage d’un changement durable

    c’est l’éducation qui contribuera fortement à la construction du nouveau type de malien: connaissant et aimant son pays, attaché à ses racines et ouvert sur le monde, prêt à se sacrifier pour la collectivité, formé et compétent pour exercer des responsabilités lui permettant de contribuer au progrès.
  • Ouvrons-nous au changement,

    parce que les hommes que nous avons chargés de nous diriger nous ont déçus, parce que le pays a chuté et qu’on doit le mettre debout, (...) parce que le changement est synonyme d’espoir et de renouveau pouvant amener un lendemain meilleur.
  • La Guerre contre la corruption

    Prévenir la corruption en organisant et renforçant la société civile pour dénoncer et combattre, en accroissant la transparence dans la gestion publique, en améliorant de 10% au moins la rémunération de tous les agents publics qui doivent également être plus mobiles et ne pas rester longtemps aux mêmes postes.
  • 1
  • 2
  • 3

 

Description

 

Related Videos

Viewed: 772
Viewed: 736
Viewed: 551

Mon agenda de la semaine du 1er au 6 août 2014

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Vendredi matin : audiences à la Primature et séances de travail avec départements ministériels 

Vendredi après midi : rencontre avec le Haut Conseil des Collectivités et des organisations de la société civile  

Samedi matin : audiences à la primature et rencontre avec Organisation de la société civile

Samedi après midi: rencontre avec Organisation société civile 

Dimanche matin : Audiences à la primature 

Dimanche après midi : Conférence sur les sciences appliquées au Mali 

Lire la suite : Mon agenda de la semaine du 1er au 6 août 2014

Communiqué du conseil des ministres du mercredi 30 juillet 2014

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 30 juillet 2014 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

- adopté des projets de textes ;

- entendu des communications et

- procédé à des nominations.

 

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES

Su présentation du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil des Ministres a adopté :

1°) Un projet de loi modifiant la loi n°06-044 du 4 septembre 2006 portant Loi électorale

Les Etats généraux de la décentralisation tenus à Bamako les 21, 22 et 23 octobre 2013 ont fait d’importantes recommandations relatives aux questions électorales notamment en ce qui concerne l’élection des maires, des conseils communaux, conseils de cercles et conseils régionaux et du Conseil du District de Bamako.

La mise en œuvre de ces recommandations nécessite la modification de la loi électorale du 4 septembre 2006.

Le présent projet de loi a été adopté dans ce cadre. Il introduit des innovations notamment :

- l’élargissement des attributions de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et des services techniques chargés des élections pour la prise en compte de l’élection des conseillers régionaux et de ceux du District de Bamako ;

- l’érection de la Région et du District de Bamako en circonscriptions électorales pour l’élection des conseillers régionaux et des conseillers du District de Bamako ;

- l’institution d’une commission de centralisation, de recensement général des votes et de proclamation des résultats au niveau du chef-lieu de région et du District de Bamako ;

- l’interdiction de cumul de candidatures aux élections communales et aux élections régionales et du District de Bamako, en cas de couplage de scrutins ;

- la modulation des règles du contentieux électoral pour tenir compte de l’existence des Cours administratives d’appel.

Le projet de loi apporte également des améliorations dans la rédaction, assure davantage de cohérence entre différentes dispositions du texte et corrige les insuffisances constatées.

La modification de la loi électorale qui a été faite avec la participation des représentants de partis politiques aura des répercussions sur le Code des Collectivités Territoriales et sur le statut particulier du District de Bamako et permettra d’améliorer le processus électoral dans notre pays.

Sur présentation du ministre de la Décentralisation et de la Ville, le Conseil des Ministres a adopté :

Lire la suite : Communiqué du conseil des ministres du mercredi 30 juillet 2014

Le changement à travers un programme précis

 
image

pour redonner au Mali sa dignité et au malien sa fierté

Le changement a besoin d’hommes pour le porter, crédibles, compétents, efficaces dans leur leadership, ayant atteint des résultats par le passé, exemplaires, conscients des réalités et maîtrisant la situation du pays pour ne pas verser dans la surenchère et des promesses sans lendemain.

Plus d´information